RSS
RSS



 

Partagez | 
 

 Les Feux Nocturnes [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Bloody trouble
◊ Messages : 30
◊ Avatar : Cole Sprouse
◊ Solde : 95
◊ Âge : 17 ans
◊ Logement : 309, villa aquatique


MessageSujet: Les Feux Nocturnes [Libre]   Mer 6 Sep - 15:02

Il a beau dire ce qu'il veut Karol, il a beau cracher sa haine pour l'humanité et les gens, la vérité c'est que, parfois, il aime bien s'entourer. Et genre, ici, alors qu'il ne connaît personne ou presque il s'est dit : Pourquoi ne pas faire comme dans toutes ces séries ou films ? Alors il est sortit Karol, sortit de sa somptueuse villa où il aurait pu rester pour l'éternité tant c'était magnifique et il a commencé à se mêler à la populace. De là il a abordé, dit des banalités mais surtout... il a laissé un bruit courir, une petite fête une fois la nuit tombée sur l'oasis. Il aimerait dire Karol qu'il a fait ça sans autorisation... malheureusement il ne connaît pas encore assez bien l'île pour se permettre ce genre de chose, se fournir en alcool et ce genre de connerie. Alors il a dû aller à la réception pour organiser ça, assurant qu'il serait après cela seul maître de qui viendrait. Car oui, social mais pas trop ! Il a bien fait gaffe Karol, gaffe à toujours en parler qu'à des gens qu'il trouvait intéressant, comme sa prof de plongée par exemple, bien qu'elle fasse partit du personnel et pas des piégés, mais aussi d'autres gens... bon ok des beaux garçons ! Histoire de... sympathiser !

Il a donc laissé l'information faire son chemin sur l'île, espérant qu'il n'y aurait pas trop de visiteurs indésirable, zéro gosses surtout car eux il jure qu'il les foutra au feu ! Et bref, après cela il est retourné dans sa villa, villa se trouvant vraiment juste à côté de l'oasis, afin de se préparer. Enfin se préparer... pouvait-on réellement parler de se préparer sur cette île ? Karol est passé, lui petit New Yorkais de la middle classe, d'un look qu'il a mis des années à travailler, avec des jeans mettant en valeur ses jambes sans faire trop gay, des t-shirts imprimés dans les bonnes coupes et couleur, tout une armée de veste plus différentes les une que les autres et ses converses... au look pieds nus, short et débardeur ! Ce n'est vraiment pas le même mode de vie ici, il s'en rend compte de plus en plus au fur et à mesure. Alors voilà, il met un short de bain pas trop moche, arrange ses cheveux et puis... voilà... il ne se souvient pas s'être préparé aussi rapidement pour une soirée ! Il quitte alors la villa, direction l'oasis pour... lézarder en attendant les autres.

Le ciel est encore en feu quand il y arrive, le soleil baisse lentement mais sûrement et en attendant il pare l'horizon d'un liserai de feu. Woaw, Karol doit bien le reconnaître, c'est magnifique... Il ne pensait pas connaître ça un jour, lui qui n'a toujours connu que sa banlieue pourri et les bases de loisir moche. Il regarde autours, comme prévu la direction a préparé de quoi faire un joli feu de joie et surtout il y a, dans le sable, plusieurs caisses d'alcools. En vrai ça retire de la saveur il trouve Karol... que ce soit aussi bien préparé... ouai, définitivement, quand il aura prit ses marques, il compte refaire ça en mode illégale ! Puis finalement il s'allonge dans le sable, ferme les yeux et profites des derniers rayons encore un peu chaud en attendant que les premiers arrivent. Il allumera le feu quand il commencera à y avoir assez de monde, c'est toujours kiffant d'allumer le feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beachplease.forumactif.com/t101-karolis-hayes-bloody-mary http://beachplease.forumactif.com/t105-karolis-hayes-do-you-want-to-party#352 http://beachplease.forumactif.com/t106-karolis-hayes-1-046-666-5587
avatar

Hakuna Colada
◊ Messages : 80
◊ Avatar : Thomas Brodie Sangster
◊ Solde : 122
◊ Métier, études : Etudiant en Médecine
◊ Logement : Pavillon


MessageSujet: Re: Les Feux Nocturnes [Libre]   Mer 6 Sep - 16:29

Qu’est ce qu’il aimait sa vie actuelle, il ne faisait rien de sa vie et cela lui convenait parfaitement. Il adorait passer toute sa journée au lit en regardant avec contentement le panorama qu’il pouvait observait par la fenêtre. C’était une vie magnifique, il ne bougeait pas de la mâtiner quand il ne dormait pas. Il tourna la tête afin de voir l’heure et soupira. Il s’assit alors sur son lit en prenant une cigarette et l’alluma mollement en grognant et s’étira doucement en se leva, marchant dans sa chambre d’un pas lent et mou. Prenant rapidement une douche il se mit à penser à la vie qu’il avait aujourd’hui. Lui qui avait vécu le début de sa vie dans un appartement pourris, dans un quartier paumé de Londres où le fait de sortir dans la rue pouvait nous couter la vie. Maintenant il vit sur une île, avec des inconnues certes, mais sur une île majestueuse, belle. Le soleil est toujours présent, l’endroit où il vit est magnifique, il ne fait rien de sa journée, peut faire ce qu’il veut, être tranquille dans son lit à se pavané tel un cachalot sous sa couette, et personne ne lui dira rien. C’était bon, c’était beau et il aimait ne rien faire. Il passa alors une main sur son tatouage de raie manta sur ses cotes et sourit doucement, il adorait les tatouages, à ses yeux c’était tous des œuvres d’arts. Il retourna dans sa chambre afin de s’habiller. Enfilant un jean basique et un débardeur blanc. Il remit correctement ses chevaux et descendis dans le salon afin de prendre un café. Après avoir déjeuné simplement il sortit calmement dans la rue. Le soleil tapait comme tous les jours ses chauds rayons sur l’île, c’était l’été et il adorait ça, naturellement.

Il se souvint alors des fêtes qu’il avait faites à Londres avec les mauvais garçons de sont quartier, il adorait faire la fête mais n’était pas très friands de l’alcool. Il considère que l’ont peut très bien s’amuser sans alcools. Mais bon il ne dit pas non à une ou deux bières hein. Mais ne sera pas dans l’excès, il a eu un mauvais souvenir avec l’alcool et puis … Quand ont rentre après une soirée avec un inconnu, c’est mieux de ce souvenir de son prénom au réveille non ? Il marchait tranquillement dans les rues en regardant autour de lui les beaux mecs passant à coté de lui. Il allait être heureux dans cette île avec tous les mecs sexys qui sont ici, il va bien s’amuser le coco. Louka alla sur la plage et retira ses chaussures, il adorait cette sensation de sentir le sable chaud sous ses pieds. Il s’assit calmement non loin de l’eau, à coté de personnes en train de discuter, curieux il tandis doucement l’oreille afin de connaitre le sujet de leurs discussion. C’est alors que le blondinet entend qu’un adolescent faisait une fête au bord de l’oasis et que presque tout le monde était invité, du moins les personnes plutôt jeunes. Louka ne se considérer pas comme « adulte ». Dans sa tête il était encore jeune et adorer toujours autant faire la fête, il avait la chance d’avoir un physique ne correspondant pas un homme de 24 ans, la plupart du temps ont lui donner dans les 16-17 ans, et il adorait en jouer. Il aimait quand des gamins de 15 ans, découvrant la joie d’être gay et du corps masculin, venait le draguer comme des petites fouines adorables. Il se félicitait de paraitre plus jeune, mais le fait d’être légèrement androgyne le gênait encore plus car les hommes pensait donc qu’il n’avait aucun caractère, alors que Louka à dut caractère et peut être quelqu’un de dévergondait.

Il retourna rapidement chez lui afin de reprendre une seconde douche (transpiration miam) et tenta de trouver une tenu plutôt normal mais qui puisse le mettre en valeur. Il prit un jean bleu plutôt slime mais pas trop, il mit un débardeur noir et s’étira en se regardant dans le miroir. C’était bon. Il se recoiffa légèrement et descendis dans le salon afin d’attendre un peu plus longtemps afin de partir. La fête ne serait surement qu’intéressante que quand la nuit sera totalement présente. Il n’avait pas vue sa colocataire de la journée, la connaissant elle devait être déjà dehors. Louka sortis de chez lui quand le soleil commençait doucement à tomber et il marcha tranquillement jusqu’à la plage où la fête devait se dérouler. Il n’y avait pas grand monde … Il s’avança vers le jeune garçon allonger dans le sable et se pencha sur lui, restant debout, ses jambes droites, seulement son torse allonger et le regarda en souriant :

« Salut toi, c’est bien ici la fête ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Beach we're here
◊ Messages : 156
◊ Avatar : lauren jauregui
◊ Solde : 209
◊ Âge : vingt cinq ans
◊ Métier, études : ancienne starlette de télé-réalité, chanteuse ratée, militante vegan, influenceuse
◊ Logement : pavillon 201 avec louka et orion
◊ A savoir :
Spoiler:
 

◊ Rencontres : 4/4

jenna / alexa / dean /orion


MessageSujet: Re: Les Feux Nocturnes [Libre]   Mer 6 Sep - 16:40

Ironiquement, ce fut le coucher de soleil qui la tira de son long sommeil. Adrianna cligna des yeux trois fois, trop rapidement, désorientée par les couleurs flamboyantes qui se reflétaient dans sa gigantesque fenêtre. Une vue qu'elle aurait certainement apprécié, si elle était une de ces personnes qui s'éveillent en quelques secondes. Légèrement perdue, mais les idées déjà moins embrumées, elle se demanda quelle heure il pouvait être. Le soleil ne se couchait pas si tard au dessus du pacifique. Il devait être au alentours de vingt heures.. elle avait dormi toute la journée. Décidément, la vie aux tropiques n'améliorait point sa productivité, bien au contraire. Non pas qu'elle eut besoin d'être efficace. Les années où elle devait faire du chiffre étaient derrière elle. Mais bon.. la plupart des gens auraient profité de cette opportunité pour faire autre chose que se dorer la pillule.. et elle.. bon. Peu importe. Adrianna laissa échapper un sourire et s'étira de tout son long  ( ce qu'il, il faut l'avouer, n'est pas bien grand) et finit par se traîner hors de ses draps. Bien sûr, starlette oblige, elle mit ses lunettes de soleil sur son nez. Il fait nuit ? Personne n'est là ? Peu importe. Le style, c'est important, ma chérie.

Louka ? Tu es réveillé ? beugla t-elle dans le couloir de leur pavillon. Elle soupira, énervée par sa propre stupidité. Bien sûr que Louka était réveillé, bon dieu. Il était presque vingt et une heures. Bon, où est mon téléphone ? Bonne question. Le plus ridicule, ce qu'elle n'était même pas sortie hier soir. Elle s'était juste assoupie vers le milieu de l'après midi.. et la sieste de vingt minutes s'était étalée sur le reste de la journée. Mais où était son téléphone.. elle souleva une pile de fringues qui traînait dans la salle de bain, et dénicha son iphone dans la poche d'un jean qui avait vu des jours meilleurs. Alleluia. Elle tenta de l'allumer, mais la machine était à cours de batterie. Bien entendu, grommela t-elle. Si quelqu'un avait été à ses côtés, elle se serait bien évidemment plainte de l’obsolescence programmée, mais il n'y a avait pas la moindre oreille amicale dans le petit pavillon. Et puis, ce n'était pas comme si les termes technologiques compliqués à prononcer étaient son sujet de conversation de prédilection.

Une fois son sacro saint téléphone retrouvé et mit à charger, Adrianna décida d'aller s'offrir un dîner digne d'une gazelle sauvage et affamée : de la mâche, du riz, et de la tomate. Elle avait fait les fonds de placard, et avait réalisé quelque chose : demain, ce serait un léger retour à la vie quotidienne.. il faudrait faire les courses. Comme quoi, même sur une île éthérée, le ventre de l'homme le rattrape toujours. Son dîner bien au chaud dans son petit ventre, elle allait s'accorder un repos bien mérité sur la terrasse, quand un petit mot épinglé sur la porte d'entrée attira son attention.

" Adri, il y a un grand feu de joie, ce soir, à l'oasis. J'y serai. Rejoins moi !"


Adrianna ne put contrôler ses yeux qui roulèrent dans ses orbites. Un mot. Sérieusement. C'était.. Louka, quoi. Une fête donc. Adri se mordit les lèvres. Le feu attirerait les gens, et favoriserait les rapprochements. Il était temps qu'elle prenne le train en marche. Fini de pleurer parce qu'elle s'était faite larguer comme une vieille chaussette ! Ce soir, elle allait séduire, embrasser et plus si affinités. Hors de question que cette île ne soit le théâtre de sa décrépitude solitaire. La californienne se mit en route vers l'oasis. Une fois arrivée, elle apprécia la vue. La plage s'étendait sur des kilomètres, avec rien à l'horizon excepté un océan calme, bercé par une douce prise, et surplombé par ce tableau surréaliste qu'était le ciel. C'était purement somptueux, et adrianna avait la sale impression qu'elle ne méritait pas de poser son regard sur ce paysage. Cependant, il n'y avait personne. Elle fronça les sourcils, déconcertée. Etait ce une blague de Louka ? Ce n'était pas son genre. Perdue dans ses pensées, elle ne s'aperçu qu'en entendant un grognement de douleur qu'elle avait foncé dans son ami Louka. Oops, désolée Louka. Décidément, tu connais les bons spots pour faire la fête, le taquina t-elle, légèrement ironique. Puis elle baissa la tête, pour découvrir un jeune homme, voire un adolescent, à l'air boudeur. Elle leva un sourcil épais mais parfaitement épilé, avant de demander : Eh bien ? La soirée n'a même pas commencé, et tu dors déjà ?
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beachplease.forumactif.com/t115-adrianna-galvez-sex-on-the-beach http://beachplease.forumactif.com/t135-adri-autre-espece http://beachplease.forumactif.com/t134-adrianna-galvez-1-945-765-3821 http://beachplease.forumactif.com/t136-adrianna-galvez-adrigalvez
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les Feux Nocturnes [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Feux Nocturnes [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recption pour le baptême de Savannah [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Les Feux de l'Enfer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beach Please :: MANAOLANA :: Plage :: Oasis-
Sauter vers: