RSS
RSS



 

Partagez | 
 

 Let's go tonight ( pv Karolis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Beach we're here
◊ Messages : 59
◊ Avatar : Alessandro Delisola
◊ Solde : 158
◊ Âge : 29
◊ Métier, études : Footballeur pro
◊ Logement : 311 Villa Aquatique
◊ A savoir : Séducteur. Blagueur. Sociable. Fêtard. Attentionné. Généreux. Têtu. Jaloux. Sportif. Excentrique. Peu ponctuel. Petit mangeur. Impatient. Actif. Indépendant. Mauvais perdant. Sociable. Un peu foufou. Désire refonder son équipe de foot avec des volontaires. Adore se lever tôt et être super actif dès le réveil. Adore inventer des chansons nulles sous la douche.
◊ Rencontres : En cours :
◊ RP 1 http://beachplease.forumactif.com/t197-enzohra-do-you-know-me#1880 ◊ RP 2 http://beachplease.forumactif.com/t247-sos-d-un-agitateur-en-detresse-pv-sloan ◊ RP 3 Karolis http://beachplease.forumactif.com/t271-let-s-go-tonight-pv-karolis


MessageSujet: Let's go tonight ( pv Karolis)   Ven 15 Sep - 16:04

Enzo s'était déchainé toute la journée, c'était devenu quasi une habitude... Il avait l'esprit bien plus détendu. C'était fou en quelques jours, ça y était. Il y avait bien sûr eu ce démarrage hasardeux, cette rencontre inattendue le deuxième jour de son arrivée puis ces journées de recherche. Somme toute, il s'en sortait plutôt bien. Une seule chose le surprenait : peu de gens le reconnaissaient. Il y avait de quoi avoir un doute sur son ancienne image. Il avait fallu cette chute pour que tout s'efface, peut-être n'y avait-il aucun footeux sur l'île. C'était bien dommage, il aurait bien fait un match amical. Le pire c'était que Zohra avait raison, on ne se refaisait pas comme cela. Des années à jouer en équipe, à faire des stratégies pour que l'équipe adverse soit surprise. Enzo n'était jamais celui qui faisait les plans, non ça il le réservait à Yohan, le goal. Il disait souvent que comme il voyait leur jeu de loin, il pouvait superviser. Enzo n'était pas le capitaine de l'équipe très souvent quand il jouait dans différents pays, mais il était resté capitaine de l'équipe new yorkaise. Quand il revenait à New York, il était plutôt bien accueilli. Il lui était même arrivé de répondre à ds journalistes, de signer des t-shirts... C'était là qu'il se sentait le plus populaire, mais c'était en même temps la ville de ses débuts. Il y avait fait ses études et avait commencé sa carrière là-bas.

C'était la belle vie, en plus New York était devenue la ville de son succès. Soudainement, on le trouvait plus sage, plus sérieux, sans doute à cause de cette carrière bien plus haute... Il avait sans doute eu peur avec sa faiblesse de redevenir cet Enzo, juste Enzo et de dire adieu au joueur de première ligne Sohares. De nombreux buts étaient à son actif, il se faufilait entre les joueurs comme une anguille, glissait au sol. Une fois même il avait glissé avec le ballon près d'un gars. Sa souplesse et sa vitesse étaient ses plus grands atouts. Il laissait la stratégie à d'autres, même si progressivement certains réflexes mûrissaient. Il arrivait à anticiper certaines montées... Il avait fallu qu'une fois son genou claque alors qu'il faisait son célèbre glisser-relever. Au moment de se redresser, il s'était replié sur lui-même au sol. Le match était fini pour lui, une belle tendinite s'annonçait.

Ses mouvements demandaient une grande gestuelle, même s'il avait des muscles pour tenter de miser sur sa force ; il ne l'utilisait jamais contre les autres joueurs. Il avait réussi à ne jamais faire virer de joueurs et arrivait à esquiver les grosses mêlées à risque pour ne se concentrer que sur le ballon. Tant qu'il était en jeu, ses yeux ne le quittaient pas. Dès qu'il y avait un but, il était le premier à s'exciter comme un pou en courant les bras levés ou en prenant ses équipiers dans les bras et bien sûr toujours ce petit baiser au public pour leur encouragements. C'était un joueur efficace, avec un jeu très collectif et une attitude tendre. Il en faisait tourner des têtes même si beaucoup le dépassaient dans d'autres matchs en ayant un jeu de jambes plus travaillés que le sien. On disait de lui que c'était un acrobate qui avait un petit côté gymnaste. La petite sauterelle du terrain. Il n'avait pas son pareil aussi pour gueuler à l'autre de bout du terrain et ainsi attirer faussement l'attention .... ses partenaires de jeu savaient quand ce n'était qu'un leurre. Ah c'était vraiment le bon temps...

A présent, il jouait aux fléchettes. Enzo se dandinait comme un imbécile au rythme de la musique. Il n'avait jamais su jouer "calmement". Il était une pile. Ce soir, il avait un peu dragué sans plus, il avait payé deux verres à des nanas.... Bon elles étaient parties, au moins il avait eu un sourire de chacune. Il perdit une fléchette au sol, elle avait roulé... sans doute ailleurs. Qu'importe... Il les mit toutes sur la cible l'air de rien et partit s'asseoir avec des gens inconnus. Il discutait sur comment réussir un bon barbecue, quels arrangements il faisait ... Demain, ce serait barbecue, il en bavait déjà. Il fallait qu'il trouve un endroit sur cet île où c'était possible. Qu'est ce qu'il ne donnerait pas pour une bonne bavette cuite sur le grill... là tout de suite. Ses envies de bouffe étaient réduites, mais précises. Allumer un barbecue, juste pour lui honnêtement c’était du gâchis. Il écartait les jambes en se mettant à son aise, puis se décida enfin. Il allait commander un bon cocktail, le genre qui arrache bien la gorge pour se réveiller un bon vieux coup. Il n'était pas né de la dernière pluie, il savait que ce ne serait que temporaire, mais il s'en foutait. Il se releva rapidement grâce à la force de ses mollets.

On lui fit un
" hé ben, ça gère". Il partit sur un " mais qu'est ce que tu crois, c'est du Sohares" avec un petit clin d'oeil. Il se la racontait un peu quand il s'amusait. Ce n'était pas sérieux, juste une carapace, même s'il aimait amuser les gens, les faire se sentir bien. Il s'avança vers la table pour commander, il releva la tête pour qu'un serveur vienne le voir : " un truc qui arrache la gueule s'il vous plaît, c'est milieu de soirée et non là ça va ... mais vraiment pas. Remontez moi ça ! " fit-il en riant. Il eut droit à un bloody mary " bien dosé" lui affirma le serveur... " C'est à moi d'en juger" rétorqua il en levant le petit doigt tout en dégustant. Il leva un pouce en l'air en expirant doucement... " Toi, tu tiens tes promesses, j'aime! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beachplease.forumactif.com/t186-enzo-sohares-sex-on-the-beach?nid=2#1103 http://beachplease.forumactif.com/t189-enzo-sohares-un-sacre-zozo-un-bon-petit-diable http://beachplease.forumactif.com/t270-enzo-sohares-1-001-520-1546#2036 En ligne
avatar

Bloody trouble
◊ Messages : 41
◊ Avatar : Cole Sprouse
◊ Solde : 176
◊ Âge : 17 ans
◊ Logement : 309, villa aquatique


MessageSujet: Re: Let's go tonight ( pv Karolis)   Sam 16 Sep - 17:19

Il trouve ça merveilleux tout de même, cette île de rêve où tout est permis. Car Karol il est partit seul ici, il avait une famille, il était mineur et pourtant il est partit seul ! Et il pensait vraiment en chier pour s'en sortir étant donné son âge, se voyant tout interdit et n'ayant pas non plus la possibilité de se faire signer un mot par les parents. Mais au final... il n'a rencontré que peu de difficulté depuis son arrivée ici, vraiment peu. Est-ce dû à son visage, à son look le faisant passer pour plus vieux qu'il n'en a l'air ? Ou est-ce la sympathie du personnel encadrant qui, quand il les voit, donnent vraiment l'impression de s'éclater autant que lui sur cette île. Dans tous les cas très rarement il n'a été demandé son âge, très rarement il n'a eut de soucis pour obtenir quoi que ce soit et ce soir c'était de l'alcool. Il a déjà l'habitude de boire Karol, il le faisait souvent avec ses « potes », ceux qui aimaient bien l'avoir autours certes mais qui pourtant l'oubliaient bien vite quand ils avaient de meilleurs amis à dispositions... mais dans tous les cas il a souvent bu Karol et il pensait réellement qu'il allait en chier avant de réussir à pouvoir refaire de même ici, devant trouver un réseau de marché noir voir monter son propre réseau. Mais pour le moment tout se passe bien, il est là, le serveur est jeune et sympa, il lui donne des verres sans poser de questions et en lui faisant des clins d'oeil. Non, il ne le drague pas, ce n'est pas ce genre de clin d'oeil, il a plutôt l'air de savoir la vérité et faire passer ces verres pour un petit secret entre eux, ce qui le fait grandement sourire.

En attendant il boit, il profite, il est au bar et il regarde tout ce petit monde autours. Pour une fois... il a vraiment l'impression de vivre, de faire ce qu'il veut, ce qu'il aime sans entendre tous ces reproches, toutes ces contraintes dont il a normalement l'habitude. Ce n'est pas pour toi ça. Tu perds ton temps au lieu de réviser. C'est pas en dépensant comme ça que tu pourras te payer une maison. Et sinon, niveau travail, t'as pensé à ce que tu voulais faire ou tu comptes rester à nos crochets toute ta vie ? Que de bonne chose qu'il ne regrette aucunement dis donc... avant il tirait vraiment tout le temps la gueule Karol. Ici il pensait amener l'anarchie mais au final... il se sent juste bien, détendu, enfin en paix avec lui même. C'est merveilleux ! Et il se rend compte que, malgré tout ce qu'on a pu lui dire sur le fait que la famille c'est important et qu'il lui manqueront... ce n'est absolument pas le cas car il ne regrette rien et se rend compte que tout ce qui le retenait avant, l'empêchait d'évoluer, c'était justement ce qui semble si important pour les autres. Alors fuck les amis, fuck la famille et buvons à la liberté qu'il se dit ! Ceci en finissant cul sec son verre.

Puis il manque de s'étouffer Karolis, il manque de s'étouffer mais pas à cause de l'alcool, de son degré ou quoi que ce soit... mais en le voyant lui... ce mec là, qui vient d'arriver au bar et que Karolis connaît bien... qu'il connaît bien pour avoir eut des posters de lui dans sa chambre et un nombre de photos de lui torse nu un peu trop conséquent sur son ordinateur : Enzo Sohares. Karolis n'a jamais vraiment été un fan de foot. À dire vrai il déteste ça ! Il trouve ça con et absurde que des mecs courant après un ballon soient aussi adulés et payés. Mais il avait cet ami qui adorait ça, cet ami qui le connaissait si bien et qui lui a vendu ce sport de la seule façon qui pouvait fonctionner... et c'était avec Enzo Sohares. Karol n'aimera jamais ce sport... mais ce qu'il aime ce sont les beaux garçon et leurs tenues ça son pote l'avait bien compris, trouvant ainsi un moyen de l'attirer avec lui à ces match normalement si barbant à ses yeux. En un rien de temps Karolis s'était monté une véritable collection sur ce joueur et avait assidûment suivit sa carrière. Il avait été terriblement triste en apprenant sa blessure car cela voulait dire que sa carrière s'arrêtait et, si elle s'arrêtait, qu'il n'aurait sans doute plus de ressources à mater dans ses moments de... d'envie diront nous. Et à présent... il est là, juste là et toujours aussi sublime. Il reste un peu figé sur le coup Karolis avant de se dire... merde, on a qu'une vie, qu'une... il sait plus quoi car il a oublié l'expression mais en gros il doit faire quelque chose ! Le nouveau Karolis est déjà bien lancé et il ne doit pas s'arrêter en chemin, surtout vu comment cela lui a réussit jusqu'à maintenant. Alors il fait rapidement signe au serveur de lui donner une bière avant de se rapprocher un peu de son idole. Il se recoiffe vite fait, affiche un grand sourire « Woaw, Enzo Sohares, c'est ça ? Voila qui est tellement... improbable ! Cela vous dérange que je vous embête un peu ? Il faut bien avouer que croiser sur cette île une personne dont on a quasiment suivit toute la carrière c'est rare et assez unique. Je m'appelle Karolis. Je dirais bien fan number one mais cela ferait creepy, hahaha ! » Et il lui tend la main. Il tente la carte de l'humour Karol... il se dit que l'humour est toujours une bonne solution pour commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beachplease.forumactif.com/t101-karolis-hayes-bloody-mary http://beachplease.forumactif.com/t105-karolis-hayes-do-you-want-to-party#352 http://beachplease.forumactif.com/t106-karolis-hayes-1-046-666-5587 En ligne
avatar

Beach we're here
◊ Messages : 59
◊ Avatar : Alessandro Delisola
◊ Solde : 158
◊ Âge : 29
◊ Métier, études : Footballeur pro
◊ Logement : 311 Villa Aquatique
◊ A savoir : Séducteur. Blagueur. Sociable. Fêtard. Attentionné. Généreux. Têtu. Jaloux. Sportif. Excentrique. Peu ponctuel. Petit mangeur. Impatient. Actif. Indépendant. Mauvais perdant. Sociable. Un peu foufou. Désire refonder son équipe de foot avec des volontaires. Adore se lever tôt et être super actif dès le réveil. Adore inventer des chansons nulles sous la douche.
◊ Rencontres : En cours :
◊ RP 1 http://beachplease.forumactif.com/t197-enzohra-do-you-know-me#1880 ◊ RP 2 http://beachplease.forumactif.com/t247-sos-d-un-agitateur-en-detresse-pv-sloan ◊ RP 3 Karolis http://beachplease.forumactif.com/t271-let-s-go-tonight-pv-karolis


MessageSujet: Re: Let's go tonight ( pv Karolis)   Dim 17 Sep - 22:57

Enzo n'avait qu'une envie : profiter de sa soirée. Il parlait, se détendait au rythme de la musique, des rires et des éclats de voix. Il aurait pu s'éteindre dans tout chaos. A sa façon, cette ambiance lui faisait penser aux fins de matchs : les déconnades, les discussions avec des personnes qu'ils ne connaissaient ni d'Adam ni d'Eve. La tentation était si grande de tout oublier et de se laisser simplement aller. Il se laissait aller à cette douce amnésie. A la fin de match tout le monde pouvait être qui il voulait. Les perdants et les gagnants se mélangeaient. Les gagnants avaient souvent droit à des tours de terrain. C'était la belle vie franchement. Et alors que dire des soirées beuverie en cas de victoire qui duraient jusqu'au matin... Le monde du sport était particulier. Il avait rencontré des personnes chouettes ou encore des personnes plus dans la compétition. Ceux de la compétition. ... il ne les jugeait pas. Enzo était un peu mauvais perdant. Il faisait le tout fou pendant les matchs, mais dès que ça se gâtait, on le sentait bien moins vigilant à ses fans.Même s'il voyait le monde du football comme un paradis d'entente, il en obscurcissait les détails moins flatteurs. Sa vie était de rêve là bas point et il ne fallait pas voir au delà.

Tout d'un coup alors qu'il tournait le liquide dans le fond de son verre en se disant qu'il allait être dans un sacré état demain, un jeune vint le voir. Mais le jeune bien coiffé, le jeune sympa mais surtout un fan, ouah. Il lui e nationale apprenait une belle. Il cligna des yeux en faisant de ses paupières un parfait ventilateur improvisé. Il avait eu l'impression d'être de nouveau à New-York. Il se souvenait de ce proverbe " si tu ne viens pas à Rome, Rome vient à toi". C'est une des choses, peut être la seule qu'il se rappelait de ses cours de latin. Même s'il nen avait pas lair, le jeune Enzo était allé à de très bonnes écoles... et comme il comptait bien partir en Europe, il s'était un peu intéressé rapidement à tout cela. Il avait une grande passion pour l'antiquité. Il n'en fallait pas plus pour ses parents pour l'inscrire un an en langue ancienne. ..... les cours n'avaient rien à voir avec les courses de char. Il aimait l'action et les cours étaient mous..... mais mous.... Alors qu'il se remettait de cette rencontré par cette petite visite dans son passé, il s'était écoulé quelques minutes. Durant ce temps là, n'allez pas croire sa bouche avait eu le temps de s'ouvrir et se fermer, ses yeux avaient terminé leur mouvement incessants, et il avait retrouvé une posture cool et détendue.

" En un mot, ouah je ne pensais pas trouver un fan loin de New York ! Numéro un en plus, je suis gâté mais vas y, installe toi t'inquiète "

Enzo lui tapota le siège de bar près de lui tandis que lui même prenait place. Finalement, il n'allait pas retourner à cette table vers le fond de la salle. Il n'aurait jamais cru que trouver un de ses fans lui procureraient autant de plaisir. Les fans étaient aussi importants que les joueurs, c'étaient eux qui avaient l'énergie pour les faire gagner, puis sinon qui les encourageraient. Ce n'était pas Enzo qui dirait le contraire, il adorait cela. Il n'était pas moche à regarder en plus.

"Tu serais un fan creepy toi ? T'en as pas l'air ! Pourtant j'en ai vu des fans, crois moi. T'as suivi toute ma carrière, hé ben ! Tu me déranges pas et.... tu peux même me tutoyer. Ça me fera pas de mal, je te promets" fit il en secouant les mains pour montrer que tout était sous contrôle, qu'il n'avait pas à s'en faire enotre riant.

Il se demandait un peu stupidement ce qu'il avait retenu de sa carrière, même avec quelle équipe l'avait il le plus apprécié.... oh rien que d'y penser, il en souriait tout heureux.

" Je te conseille leur Bloody Mary, il ..... est costaud. " Enzo mit sa main devant sa bouche, il regardait son fan numéro un avec une espèce de reconnaissance dans le regard. Certains sportifs les repoussaient. De son côté, il animait ses fans, peut être sans doute un peu trop. Il aurait pu soutenir un autre sportif que lui, il était entouré par des personnes talentueuses, mais c'était lui et lui seul que cette personne avait choisi.

" Tu me suis dans l'aventure depuis longtemps ? Si ça te dit de jouer avec moi.... je cherche à monter une équipe sur l'île. Et tu serais mon premier partenaire. J'y pensais ce soir en plus, tu arrives au bon moment. " En revanche, il n'avait pas le temps pour jouer avec ses fans, les matchs me fatiguaient beaucoup trop. Il avait essayé au début notamment à New York mais son coach lui avait ensuite interdit.

" Je vais croire que tu m'as suivi sur l'île, Karolis, fan number one" plaisanta til en trinquant son verre son le sien. En tout cas content de te connaître, pour le coup tu m'as bien reconnu" Enzo songea à toutes ces fois où il avait dû cacher son identité pour rendre visite à ses parents surtout en période de grands matchs. C'était aussi un moment marrant de l'aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beachplease.forumactif.com/t186-enzo-sohares-sex-on-the-beach?nid=2#1103 http://beachplease.forumactif.com/t189-enzo-sohares-un-sacre-zozo-un-bon-petit-diable http://beachplease.forumactif.com/t270-enzo-sohares-1-001-520-1546#2036 En ligne
avatar

Bloody trouble
◊ Messages : 41
◊ Avatar : Cole Sprouse
◊ Solde : 176
◊ Âge : 17 ans
◊ Logement : 309, villa aquatique


MessageSujet: Re: Let's go tonight ( pv Karolis)   Lun 18 Sep - 20:56

C'était un coup à tenter, une chance à saisir car une occasion qui se présentera rarement dans une vie plus d'une fois. Lui, Karolis, heureux gagnant du concours lui ayant offert cette vie de rêve, a en plus l'immense honneur de tomber sur le seul jour de foot à lui avoir donné un intérêt pour ce sport et fait mouiller ses draps ? Il ne pouvais pas passer à côté le petit brun, il ne pouvait juste pas passer à côté et, vous savez quoi ? Il ne l'a pas fait ! Prenant son courage à deux mains, profitant de cette nouvelle dynamique qu'il a adopté depuis qu'il est arrivé ici et... ça a marché ! Il l'a abordé et ça a marché ! Car Enzo, son idole, il ne l'a pas regardé bizarrement ni rien ou quoi que ce soit. Bon ok, il est resté quelques minutes... bloqué ? Au point où Karolis s'est demandé si il n'était pas trop fort bourré pour qu'il puisse l'atteindre, mais finalement non, prenant une posture plus détendu et répondant quelque chose qui fit beaucoup sourire Karolis. « Hahaha, faut dire, je viens aussi de New York. Et un fan c'est facile à trouver, un Enzo Sohares... ça ça vaut bien le coup d'être marqué d'une pierre blanche ! J'ai du mal à croire que personne d'autre ne soit venu avant moi. » Après tout... Le foot pour bien trop de monde à son goût c'était une quasi obsession ! Alors que personne ne lui ait grillé la priorité encore... il avoue il a du mal à y croire et cela le motive encore plus, encore plus car du coup il dispose des meilleures chances de réellement se lier à lui. Fini le fantasme, même si si ne croit pas pouvoir le tirer dans son lit, mais faire passer quelqu'un de son idole à son ami, ça a quand même la classe !

Dans tous les cas il ne se fait pas prier Karolis, comme l'a invité l'ex sportif il s'installe à ses côtés, sifflote légèrement sa bière en le regardant... peut être un peu trop... mais ce n'est pas sa faute en même temps ! Ce mec le fait rêver depuis si longtemps et là... là c'est la première fois qu'il le voit d'aussi prêt et sans que cela ne soit par le biais d'un écran. Alors pardonnez qu'il profite un peu le bougre ! En tout cas il sourit, il sourit comme un damné Karolis et ça aussi il ne peut l'empêcher. Il n'en revient toujours pas d'ailleurs... de le croiser déjà, de boire avec lui aussi comme ci tout était normal mais aussi... tout quoi, tout depuis qu'il a décidé de remplir ce formulaire sur internet. Maintenant il se demande Karolis si il s'est pas juste fait renverser par le bus en sortant dehors et qu'à présent il délire totalement dans un profond coma... enfin, tout ça reste malgré tout bien mieux que la vie qu'il avait avant alors franchement, autant en profiter ! En tout cas, il ne s'est vraiment pas trompé sur son compte, ce mec, en plus d'être beau comme un dieu, est aussi très sympathique. Non seulement, au vu de son élocution, il a plus de neurones que la majorité de ses camarades, mais en plus de ça il le fait beaucoup rire, faisant preuve d'humour et de légèreté avec cette situation. « Haha, d'accord pour le tutoiement. Et me concernant peut être que tu ne sais pas tout ! Peut être que je te suis depuis un moment, prend des photos de toi et vol tes affaires la nuit. Hahahah ! Non ne t'inquiète pas, je suis un mec normal. Même si... » Il se mord la lèvre « C'est la première fois que je rencontre en personne quelqu'un que j'aime bien. Enfin que j'admire quoi. Hahaha ! Et oui ! Enfin, j'ai peut être pris en cours de route, mais crois moi j'ai vite rattrapé mon retard en soit. J'ai même assisté à quelques uns de tes match directement sur place. » Il essaye de lui en mettre plein les yeux, de l'impressionner tout ça, même si il ne va pas jusqu'à mentir en disant qu'il était là à chaque match car là pour le coup ce serait vraiment creepy et même pour ses beaux yeux... disons que si il avait vu des match c'était surtout ses photoshoots et autre apparence télévisé qu'il avait suivit, là où il pouvait le voir comme autre chose qu'un petit point sur le gazon. Même si bon... c'est vrai qu'il y avait un côté enivrant à être sur place !

Mais le sujet diverge sur l'alcool. Un Bloody Mary ? Il aime le nom déjà ! Mais il se connaît un peu, ce n'est peut être pas un bleu et il a une certaine tenue mais il ne sait pas si il tiendra vraiment le choc. Et pour le coup... il aimerait rester lucide aussi longtemps que possible ! Cependant, motivé par cette situation, il fait signe oh serveur de lui en apporter un « Ok, voyons voir si c'est vraiment fort ! Cela dit je te préviens, si je m'écroule je compterais sur toi pour me rattraper. Ce serait con que je m'ouvre le crane pour avoir voulu crâner devant mon héros. Hahaha ! Et sinon... mmmh... ça doit faire quoi, trois ans ? J'avoue qu'avant j'étais pas vraiment très.... foot ! Faut dire merci à un de mes amis de l'époque qui m'a justement vendu le truc avec... toi en quelque sorte, hahaha ! Mais du coup ouai, si tu montes une équipe compte sur moi ! Je suis nul et tu vas vite le regretter MAIS je serais motivé ! » Oui, il n'a jamais aimé le foot et n'aime toujours pas ça... mais il doit bien l'avoué... demandé par son seul et unique idole dans cette discipline... ça lui fait grandement envie ! Et même si il fini finalement par s'emmerder sur le terrain il se dit que les moments passé avec lui suffiront à lui réchauffer le cœur ! Puis il rit de nouveau Karolis « Hahaha, si tel avait été le cas, crois bien que j'aurais graissé la patte de quelqu'un pour finir dans la même baraque que toi ! T'as été logé où d'ailleurs ? Si c'est pas trop indiscret bien sûr. Histoire de voir si tu as été chanceux à la loterie. » Puis ils trinquent avec son verre fraîchement servit « Content de te connaître en vrai ! Et de voir que je suis en effet le premier à t'avoir reconnu, je me sens privilégié. » Puis il boit... puis il se met sa main sur sa bouche et tourne la tête pour ne pas cracher sur le sportif. Il tousse un peu mais ne lâche rien et avale « Woah putain ! Hahahaha, ça arrache en effet ce joli breuvage. Je crois que je vais pas survivre. » Et il rit encore, toussant de temps en temps tant il a été surpris par le cocktail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beachplease.forumactif.com/t101-karolis-hayes-bloody-mary http://beachplease.forumactif.com/t105-karolis-hayes-do-you-want-to-party#352 http://beachplease.forumactif.com/t106-karolis-hayes-1-046-666-5587 En ligne
avatar

Beach we're here
◊ Messages : 59
◊ Avatar : Alessandro Delisola
◊ Solde : 158
◊ Âge : 29
◊ Métier, études : Footballeur pro
◊ Logement : 311 Villa Aquatique
◊ A savoir : Séducteur. Blagueur. Sociable. Fêtard. Attentionné. Généreux. Têtu. Jaloux. Sportif. Excentrique. Peu ponctuel. Petit mangeur. Impatient. Actif. Indépendant. Mauvais perdant. Sociable. Un peu foufou. Désire refonder son équipe de foot avec des volontaires. Adore se lever tôt et être super actif dès le réveil. Adore inventer des chansons nulles sous la douche.
◊ Rencontres : En cours :
◊ RP 1 http://beachplease.forumactif.com/t197-enzohra-do-you-know-me#1880 ◊ RP 2 http://beachplease.forumactif.com/t247-sos-d-un-agitateur-en-detresse-pv-sloan ◊ RP 3 Karolis http://beachplease.forumactif.com/t271-let-s-go-tonight-pv-karolis


MessageSujet: Re: Let's go tonight ( pv Karolis)   Sam 30 Sep - 18:02

Enzo savourait cette rencontre, il avait l'impression de rencontrer un ancien ami, d'embrasser à pleine lèvre son ancienne vie. Il en ressentait une certaine euphorie surpassant de loin toute cette ambiance festive. Certaines fêtes étaient bien plus discrètes mais toute aussi puissantes.  Il lui frictionna le dos en retrouvant un vrai New Yorkais. Cette île était agréable, mais il aimait bien se dire qu'il pourrait discuter de toute cette agitation new yorkaise avec quelqu'un.

" Pourquoi t'as pas commencé par là mon gars. Si t'es de New York, je comprends mieux ! "

Les fans avaient toujours eu des comportements très différents. Il y avait ceux qui auraient donné toute leur personne pour juste avoir un objet leur ayant appartenu. Ils écrasaient les autres pour toucher le ballon du match dans l'espoir sans doute de l'emporter. Il y avait aussi ceux qui voulaient juste échanger ou vivre un moment avec leur star et ceux là... c'étaient les meilleurs. Ils n'étaient pas que des produits de consommation que le marketing avait propulsé sur le devant de la scène. Ils devenaient des êtres humains avec plus de charisme que la moyenne auprès d'eux. Dans toute société, il fallait bien des sortes de modèles qui s'illustraient par des faits marquants... Quelqu'un lui avait dit cela... peut-être son père... peut-être son grand-père. Enzo ne s'y reconnaissait pas vraiment, il voulait offrir du spectacle. Juste passer du bon temps sans rien de sérieux derrière. Son fan numéro un prenait le tutoiement, ah ça lui plaisait beaucoup. Même s'il aimait être regardé, il ne voulait pas se montrer trop hors d'atteinte... Il lui fit un sourire de complicité. S'ils partaient sur cette base, il sentait bien que ce serait un bon moment. Il hochait la tête à tout ce que Karolis disait, pour lui il était bien incapable de faire ce genre de chose. Ne disait-on pas que ce n'était pas ceux qui en disaient le plus qui en faisaient le plus ?

" Si je retrouve plus mon maillot, j'irai le rechercher, t'inquiète" rit-il en songeant que c'était bien le bien auquel il tenait le plus. Il aimait son dernier maillot rouge et blanc. Il avait été signé par tous les membres de l'équipe. Ce maillot était une sorte d'hommage qu'il comptait bien remettre à son prochain match. Enzo buvait tranquillement en se demandant quelle bêtise il allait lui sortir. Il afficha une certaine surprise, en avala sa gorgée de travers. Sa respiration revint plus ou moins adroitement par petit râle tandis qu'il tapotait sur son torse en riant.

" Moment émotion. T'as vu un peu, on dirait que cette fois j'encaisse mal. T'as assisté à quels matchs que je vois un peu ? "

Il espérait au moins qu'il ait vu quelques victoires. Il en était assez fier et lui parla de quelques collègues avec leurs qualités, leurs défauts. Il le faisait tout en douceur en excluant par quelques bons moments qu'ils avaient partagé. Il n'alla pas jusqu'à raconter les gros dérapages de soirée, mais il cherchait à lui montrer la petite vie en coulisse tout en le laissant raconter comment il avait vécu les matchs. C'était une partie importante. Il ignorait comment ils passaient véritablement dans les tribunes. En, bas, il ne percevait que des cris très impersonnels venant d'une foule massive.  C'était aussi amusant de voir ce mur d'expressions : certaines faisaient limite peur. Une fois, il avait cru entendre qu'on hurlait son nom, alors que c'étaient des supporters qui se réclamaient de la nourriture. Résultat des courses.. Son estomac criait famine en plein quart de match, à la mi temps il avait recherché un distributeur. Il aurait eu envie que la machine lui tende n'importe quoi... de calorique, de bien costaud... Il restait une compote. Il y avait bien des interactions sans importance que les joueurs se racontaient en riant. Elles étaient banales... par rapport à la fièvre du match, mais il les aimait.

Le jeune fan ne se débinait pas devant la difficulté. Il prenait cette fameuse boisson et voulait jouer au foot avec lui. Il aimait beaucoup son esprit. Bon d'accord, il avait une manière d'aborder un peu étrange, mais ça changeait le quotidien de ce brave Enzo qui craignait de trouver cette île trop petite.

" Ce serait con, car je te donnerai bien des leçons... pas de secourisme ça oublie, puis tu voudras sans doute plutôt une belle petite infirmière, mais... je ferai mon possible. Je te laisserai pas tomber, attends on n'a même pas joué là. " Il s'étira en prenant plaisir à sa boisson trop vite écoulée. Fort heureusement, le service était vraiment rapide. Il prit une bonne bière pour compléter la suite de ses consommation. La vodka de la Bloody mary lui brûlait encore la gorge, la bière allait lui faire du bien. C'était une logique étrange, mais qu'il allait tenter de suivre ce soir.
" Si t'es motivé moi ça me va... " Sa main décrivait de façon lascive de lents mouvements l'incitant à se détendre. Il n'avait pas conscience de charmer, il voulait plus qu'il se détende. Elle décrivait dans l'air des cercles avec une voix très douce.

" A la Villa Aquatique, hum... est-ce prudent que tu saches le numéro... si je suis réveillé par un flash.. ah ah tentioooon" rit-il en le menaçant faussement du doigt. Sa bière moussait dans le fond de son verre nouvellement arrivé, il pouvait enfin trinquer dignement avec son invité surprise. La plus grande surprise arriva sur son visage. Il se retourna san doute pour recracher le cocktail qu'il appela " breuvage" de façon très élégante et raffinée. Enzo se mit à éclater de rire. Il lui rapprocha les gâteaux apéro. " Mange un peu, tu verras, ça passera tout seul. Première fois que tu t'attaques.... " Il se pencha vers son oreille pour lui murmurer d'un air mystérieux "... à ce breuvage. Fais gaffe, ça fait pousser des poils au torse mon gras"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beachplease.forumactif.com/t186-enzo-sohares-sex-on-the-beach?nid=2#1103 http://beachplease.forumactif.com/t189-enzo-sohares-un-sacre-zozo-un-bon-petit-diable http://beachplease.forumactif.com/t270-enzo-sohares-1-001-520-1546#2036 En ligne
avatar

Bloody trouble
◊ Messages : 41
◊ Avatar : Cole Sprouse
◊ Solde : 176
◊ Âge : 17 ans
◊ Logement : 309, villa aquatique


MessageSujet: Re: Let's go tonight ( pv Karolis)   Mer 4 Oct - 23:13

Il est content Karol, il est tellement content que cela se passe aussi bien. Après tout... ce n'est pas tous les jours qu'il rencontre quelqu'un qu'il n'avait connu que par le biais de photos sur internet, de vidéos et en tout tout tout petit dans un stade depuis des places pas chères le plaçant trop haut dans les gradins. Donc ouai, il est vraiment content et il a un sourire de dingue sur les lèvres Jarol quand il voit le sportif s'exciter sur le fait qu'ils sont tous les deux de New York et que c'est par là qu'ils auraient dû commencer « Hahaha, c'est vrai que j'aurais dû. Mais j'ai pas encore le réflexe, j'ai du mal à me dire que j'y suis plus parfois. » C'est vrai... des fois il a l'habitude de juste être en vacances... de trèèèèès longues vacances qui, normalement, ne devraient jamais se finir avant qu'il ne meure ! En espérant que ça n'arrivera pas demain. Donc ouai, il a dû mal à dire qu'il vient de New York car quand il n'est pas à l'extérieur il a l'impression de toujours y être. Un bar parmi tant d'autre hormis que la déco fait très noix de coco. Après tout... il y a de ces excentricités à New York... Enfin bref ! Il s'en fout de New York, il s'en fout de tout ça, il est bien heureux d'être loin de tout ça et là en plus... il est avec l'homme le plus sexy du monde et en plus de ça ? Il est merveilleux et adorable ! De quoi faire rêver le fan boy qui est en lui.

Et il se mit à rire d'ailleurs, un peu nerveusement il l'avoue bien en entendant la réponse de Enzo à sa petite réplique. Son maillot ? Il avoue que pour le coup... en entendant maillot il a pensé maillot de bain... car ouai, il aurait carrément été capable de lui chiper dans son armoire si seulement il savait dans quelle maison il créchait. C'est qu'après qu'il a fait le rapprochement avec son maillot de sport... heureusement, sa star ne sait pas de quoi il est capable en vrai ! Faut dire... il ne doit pas savoir qu'il l'a fait mouiller plus d'une fois devant son écran, que le soir venu c'est son visage, son corps qu'il voyait dans ces songes interdit qu'il se faisait et que quand il se donnait du plaisir... c'est son nom qu'il hurlait. « Hey ! Voila qui pourrait me donner des idées ! Comme ça au moins je serais certain que tu reviendras me voir. » Et il rit de nouveau, faisant disparaître sa gêne passagère. Cela dit... ce serait en effet une idée que voilà ! Lui prendre son bien le plus précieux, en prendre soin en soit mais ainsi lui donner l'obligation de venir le voir. Au moins de cette manière il s'assurerait de ne pas disparaître de sa vie. Hahahah ! Il se rend bien compte que cette idée est dingue ! Et il ne compte pas réellement en arriver à de tels extrêmes, il a envie qu'il l'aime, pas qu'il le déteste. Mais déconner sur ce point et s'amuser à imaginer la chose ne fait de mal à personne et puis... il y repensera vraiment si après tout ça il l'ignore et oubli son existence, là il aura une raison de son venger, hahaha.

Mais pour le moment ce qu'il trouve mignon Karolis, c'est surtout le fait que le grand Enzo Sohares... semble réellement touché de voir quelqu'un qui a réellement vu ses matchs et tout ça au point de s'en étouffer avec son verre, le faisant sourire. « Tu vas pas me faire croire que je suis le premier fan sur qui tu tombes qui a vu tes matchs, hein ? Hahaha ! Et genre... bah genre j'ai vu tes plus récents avant que... tu arrêtes... » Sa voix a baissé... il a l'impression d'avoir dit une connerie. Il se doute bien qu'il n'a pas fait ça de gaieté de cœur. Il espère juste... que cela ne va pas éveiller une trop grosse blessures. Mais heureusement il y eut un autre sujet pour détourner la conversation, celui de l'alcool, celui des blagues, toujours graveleuses bien sûr ! Et surtout une magnifique opportunité... de le piquer au vif le sportif ! De tester... son alignement dirons nous ! Le tout est de savoir comment aborder cela. Subtilité ou approche directe ? Il ne sait pas faire dans la subtilité en vrai Karol alors... « Mince ! Moi qui espérait le secourisme ! Et non à choisir je préférerais t'avoir comme infirmier en plus de prof de sport... question de commodité, hahaha, au cas où il m'arriverait quelque chose ! » Et voilà, une petite porte de sortie glissé dans sa phrase, histoire que si monsieur est un hétéro pur et dur qu'il puisse croire qu'il ne s'agissait là que d'une boutade, d'une blague jouant sur le fait que deux en un ce serait plus simple. Et si il est ouvert alors... là il comprendra bien qu'il ne dirait clairement pas non à l'embrasser et jouer au docteur. Mais finalement le plus gros choc fut de savoir où il avait été logé... « Sérieux ? La villa Aquatique ? Merde mais on est voisin en plus ! Moi je vais pas me priver, je vais te dire le numéro de la mienne, c'est la 309 ! Après tout... moi je risque pas de me faire réveiller par des flash, c'est bien triste malheureusement, hahaha ! » Il rit... il rit mais il est triste en effet car il sait que lui serait capable de l'épier par la fenêtre pour le plaisir de le voir... mais qu'il n'est pas certain que Enzo, de lui même, ne viendrait ne serait-ce que frapper à sa porte. Et pourtant il en rêverait Karolis, il en rêverait que Enzo devienne son stalker...

Mais pour le moment il est son bourreau ! Oui, il en est certain Karolis, Enzo essaye de le tuer avec son alcool fort ! Il avale tant bien que mal, en bon garçon qu'il est, mais il a l'impression qu'il va crever... Trop fort pour lui, beaucoup trop fort pour lui ! Alors quand Enzo lui rapproche les gâteaux il se jette sur ces derniers... avant de l'entendre lui parler... de l'entendre lui murmurer... ces mots qui sont pourtant anodins... mais qui dans la façon dont cela a été fait... disons que ça monte, ça monte, ça monte plus bas jusqu'à ce que ça fasse PAF ! Rebonjour la précocité de l'enfant qui n'a que trop peu tiré. Alors il rougit comme pas possible, il rougit puis tente d'avaler sa bouché tandis qu'il resserre les cuisses... et là... c'est le drame ! Il s'étouffe, tousse, n'arrive pas à recracher et se retrouve en total détresse. Plus pathétique tu meurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beachplease.forumactif.com/t101-karolis-hayes-bloody-mary http://beachplease.forumactif.com/t105-karolis-hayes-do-you-want-to-party#352 http://beachplease.forumactif.com/t106-karolis-hayes-1-046-666-5587 En ligne
avatar

Beach we're here
◊ Messages : 59
◊ Avatar : Alessandro Delisola
◊ Solde : 158
◊ Âge : 29
◊ Métier, études : Footballeur pro
◊ Logement : 311 Villa Aquatique
◊ A savoir : Séducteur. Blagueur. Sociable. Fêtard. Attentionné. Généreux. Têtu. Jaloux. Sportif. Excentrique. Peu ponctuel. Petit mangeur. Impatient. Actif. Indépendant. Mauvais perdant. Sociable. Un peu foufou. Désire refonder son équipe de foot avec des volontaires. Adore se lever tôt et être super actif dès le réveil. Adore inventer des chansons nulles sous la douche.
◊ Rencontres : En cours :
◊ RP 1 http://beachplease.forumactif.com/t197-enzohra-do-you-know-me#1880 ◊ RP 2 http://beachplease.forumactif.com/t247-sos-d-un-agitateur-en-detresse-pv-sloan ◊ RP 3 Karolis http://beachplease.forumactif.com/t271-let-s-go-tonight-pv-karolis


MessageSujet: Re: Let's go tonight ( pv Karolis)   Lun 9 Oct - 20:08

Enzo se dit qu'il avait dû en passer des années là bas. Il avait peut-être plus de difficultés à se faire à cette île. C'était bien éloigné de tout ce qu'ils connaissaient. Quelque part il était heureux heureux que quelque part dans tous ces palmiers, y avait un cœur qui battait pour cette ville. Autant il était très peu patriote de son pays, mais alors il avait tellement représenté sa ville qu'elle était gravé&e en lui. Il adorait cette ville qui était toujours synonyme de pause dans son programme. Dès qu'il avait une période de pause, il venait se reposer avec ses amis, son ancienne équipe et ses parents. Il y avait une certaine ivresse à passer de sportif surchargé à homme "presque" ordinaire avec quelques fans dans la rue qui pouvaient de temps à autre vous reconnaître.

" En fait tu sais... quand on aime un lieu, il nous lâche pas. Je suis sûr même que t'en rêves, je me fais pas de soucis là dessus."

Enzo ne pensait pas que le mot maillot éveillerait chez lui quelque chose... C'était juste un maillot, était-il au point de vénérer les objets ayant appartenu à son idole ainsi. Il revint à lui comme secoué d'un bref spasme, comme si quelqu'un avait rembobiné ce moment pour l'ajuster. Il avait à nouveau une tête de tous les jours. C'était amusant à voir. Enzo ne put qu'en rire.

" Tu sais, je peux venir si tu m'invites sinon... T'es pas obligé de trouver aussi compliqué" se moqua t-il doucement. " Sinon écoute j’embauche un secrétaire, juste pour nos rendez-vous"

Enzo imaginait un type qui aurait rien demandé, il lui aurait refilé un cahier vierge. Il l'aurait regardé ensuite derrière ses lunettes de soleil en disant un remplissez moi vite ça et que ça saute. Il aurait été le premier abruti avec un homme juste à son compte sur l'île. Une île où personne travaille... Il faudrait vraiment quelqu'un en manque pour accepter cette tâche. Ou alors un type qui passe ses journées devant questions pour un champion en se demandant pourquoi il n'a aucune bonne réponse. Ah non, ça c'était lui... Enfin bref, il riait tout seul de leur dernier délire en prenant ses aises avec lui. La boisson était bonne. Elle se sifflait bien. La preuve, son verre se vidait fort bien. Tout était un peu fumeux dans sa tête.

" Ben si t'es le premier ! Si tu savais comment ça fait plaisir ! ... Ah ça par contre... " Enzo regarda son genou. Il le bougea, le massa en ayant un sourire plus discret. " Je me suis explosé le genou à un match... tu sais c'est quand j'ai voulu me relever.. il a pas suivi... Mais c'était important pour moi... j'ai continué... des gens comme toi ça me motivait. Mias il marche encore... et j'aurais bien foutu un coup de pied au cul à tous ceux qui voulaient que je parte... Tu sais, j'ai toujours aimé jouer avec mes fans alors... si je peux te former... ben j'oublierai ça... "

C'était ironique. Il ne voulait pas être formateur, mais souhaitais former quelqu'un. Il voulait sans doute quelque part avoir encore quelque chose à transmettre. Ses yeux en étaient légèrement émus. Il en avait formé des gens talentueux, qui avaient su le dépasser ensuite. Il les estimait hautement et ne pouvait que les regarder jouer avec fierté et se détacher de toute responsabilité lorsqu'ils perdaient d'un air blagueur. C'était la belle époque.Il se mit à rire en s'imaginant secouriste. Il aurait la côte sans doute...

" Question de commodité... ouiiiii je peux bien comprendre" plaisanta t-il. Il s'imaginait assez mal réanimer quelqu'un tomber au sol actuellement mis à part lui foutre des claques et le secouer pour le ramener. Pour les claques, il ne l'avait pas vraiment fait. Enzo ne perçut aucunement la nuance, il paraissait très ouvert avec sa petite assurance et son petit sourire en coin. Il faisait celui qui le surveillait tout en s'amusant de son attitude. Karolis avalait de travers, il serrait les cuisses. Le jeune homme avait une sacrée réaction que pour un breuvage bien dosé... Enzo comprit, il eut un petit regard vers le bas. Ne trouvant pas les mots pour rendre cette gêne moins forte, il lui tapota le dos et se rapprocha de lui. Il se sentait si compatissant pour lui, l'alcool l'y aidait beaucoup bien qu'il n'était pas du genre à repousser une personne, mais plutôt à toujours l'inclure.

" Tes poils au torse sont violents, ma parole. T'en as eu des frissons partout, partout... et partout" murmura t-il en souriant "Allez... t'en fais pas, je pensais pas que je te faisais un effet de ouf comme ça"

Enzo continuait de boire sa bière fraîche, il mettait sa tête en arrière en la savourant. Il lui adressa ensuite un petit regard :


" Donc .... c'est peut-être pas juste les matchs que tu mattais ? " rit il sans trop croire à sa blague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beachplease.forumactif.com/t186-enzo-sohares-sex-on-the-beach?nid=2#1103 http://beachplease.forumactif.com/t189-enzo-sohares-un-sacre-zozo-un-bon-petit-diable http://beachplease.forumactif.com/t270-enzo-sohares-1-001-520-1546#2036 En ligne
avatar

Bloody trouble
◊ Messages : 41
◊ Avatar : Cole Sprouse
◊ Solde : 176
◊ Âge : 17 ans
◊ Logement : 309, villa aquatique


MessageSujet: Re: Let's go tonight ( pv Karolis)   Mer 18 Oct - 21:00

Décidément sortir n'est pas une si mauvaise chose ! Lui qui était si réticent à l'époque à passer du temps dehors, à perdre son temps et son argent dans des bars... maintenant, maintenant qu'il est avec son idole, avec Enzo, qu'il parle avec lui, qu'il boit avec lui et qu'il rit avec lui, cela prend de suite plus de sens ! Plus d'intérêt aussi et il savoure ce moment qu'il sait parfait mais qu'il espère ne pas être unique car clairement... clairement il compte tout faire pour que ce verre partagé un soir se transforme en plus que cela ! Bon, il ne se fait pas de films non plus, son sportif n'est pas de ce bord là... et quel intérêt aurait-il pour lui de toute manière quand il peut avoir qui il veut ? Mais il veut le revoir, se dire que... ouai merde ! Il est pote avec sa putain de star à lui ! Et ça franchement ça a la classe en plus qu'il ait l'air quelqu'un de tout à fait agréable et sympa. On dit souvent qu'il ne vaut mieux ne jamais rencontrer ses idoles au risque d'être déçu, mais cette expérience a tendance à lui prouver tout le contraire ! « Hahaha, je l'admet, cela m'arrive d'en rêver. Même si au fond je n'y ai pas que de bons souvenirs, loin de là mais... certains lieux ne nous quitte jamais et étrangement on s'y attache, avec ses bons moments, avec ses emmerdes. » qu'il dit en souriant. Car c'est vrai dans un sens ! Sa vie n'a été qu'un long calvaire jusqu'à maintenant, une vie sans liberté, sans prise de risque, sans plaisir. Tellement concentré à plaire aux autres qu'au final il s'est rendu compte que rien de ce qu'il faisait de sa vie ne lui plaisait à lui. Et pourtant... pourtant quand il parle de New York, y repense, il a une certaine nostalgie qu'il ne s'explique pas ! Même si au fond il ne veut pas y retourner, il n'en reste pas moins très attaché.

Puis ce fut un nouveau rire, un à cause des bêtises qu'ils avaient bien pu lancer sur le fait de voler son maillot et de se revoir. Il est vrai que Karol a un peu paniqué sur le coup, pas certain de ce qu'il voulait dire exactement, mais après ça il avait fait tourner cela à la dérision et la réponse de Enzo... disons que la réponse d'Enzo avait agrandit son sourire illuminant totalement son visage au petit Karolis. « C'est retirer tout le plaisir de la manipulation et des plans foireux que de juste demander ! » Qu'il commence d'abord en riant « Mais ok, car je compte bien t'inviter et tu as intérêt à venir. Car si tu ne le fais pas tu briserais le petit cœur de ton fan numéro un et ce serait bien triste, hein ? » ajoute-t-il d'un sourire entendu avant de finir sur un « Et c'est moi que tu devrais embaucher en secrétaire ! Au moins je serais sûr que tout sera bien géré ! » Puis le fantasme de la secrétaire... qui sait, peut être que la vue de Karol en tailleur et porte jarretelles pourrait exciter le sportif ? Cette simple penser le fait terriblement rire intérieurement ! La suite cependant fut un sujet moins léger, moins sur la détente. Bien sûr Enzo lui disait à quel point cela lui faisait plaisir de rencontrer son premier fan depuis qu'il était sur son île. Mais cela parlait aussi de sa jambe, de la fin de sa carrière. Et si il aurait pu vouloir faire un commentaire vaseux sur la possibilité de le masser, la perte d'éclat de son sourire poussa Karol à se retenir pour cette fois. « Je sais, j'y étais à ce match justement... » et jamais Karol n'aurait pensé que cette blessure serait sa dernière de sa carrière professionnelle. Et il lui sourit Karol avant de dire « J'espère que ça te motive encore en tout cas des gens comme moi ! Car si jamais il marche encore ton genoux tu vas en avoir besoin pour qu'on puisse se faire quelques échanges et surtout pour m’entraîner car je suis mauvais ! Ma formation sera un vrai défis pour toi, hahaha ! » Et voilà, dit histoire de lui remonter le moral, dit car il en a vraiment envie aussi au fond... de se faire entraîner par Enzo et de se lancer dans ce projet. Lui qui déteste le foot... il a bien envie de se laisser tenter dans de si belles circonstances.

Mais son petit moment parfait devint d'un coup beaucoup moins parfait. Prit au dépourvu dirons nous, d'abord mit à mal par l'alcool, ce furent les mots de Enzo qui le mirent à mal ensuite. Car Karol... oh Karol il est facilement perturbable ! Pauvre gamin qui ne découvre la vie que depuis peu réellement... et le ton doucereux de Enzo fut plus que suffisant pour... provoquer une certaine réaction chez lui ! Une qui le prit tant par surprise qu'il le fit en plus s'étouffer avec les gâteaux qu'il tentait d'ingurgiter pour faire passer l'effet de son alcool fort. Et il a honte Karol, il a honte... heureusement Enzo est cool, Enzo lui tapote le dos et surtout il ne paraît pas choquer ni rien... car oui malheureusement il a compris ! Il a compris ce qu'il s'est passé dans son pantalon et si Karol n'était pas déjà rouge il serait devenu rouge. Mais surtout les paroles de Enzo sont... il arrive pas à les interpréter bordel ! Il a l'impression que Enzo lui fait des avances, cela lui paraît tellement insensé ! Et cela ne l'aide surtout pas à reprendre de la contenance. « Je... euh... je... » Il prend quelques instants, reprend son souffle, tente de cacher sa honte et de ne plus bagayer. « Je te l'ai dit, à la base je suis pas forcément fan de foot... et c'est pas pour ton jeu de jambes que j'ai changé d'avis. Enfin si, dans un sens ! Même si je te jure, du reste j'ai vraiment apprit à m'intéresser à toi en tant que sportif, c'était pas du pipeau ! » qu'il dit avec un peu d'inquiétude dans sa voix, espérant que son Enzo ne va pas se désintéresser de son fan qui, oui, a été attiré par sa plastique en premier lieu. « Désolé pour... ça. » dit-il d'une petite voix en baissant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beachplease.forumactif.com/t101-karolis-hayes-bloody-mary http://beachplease.forumactif.com/t105-karolis-hayes-do-you-want-to-party#352 http://beachplease.forumactif.com/t106-karolis-hayes-1-046-666-5587 En ligne
avatar

Beach we're here
◊ Messages : 59
◊ Avatar : Alessandro Delisola
◊ Solde : 158
◊ Âge : 29
◊ Métier, études : Footballeur pro
◊ Logement : 311 Villa Aquatique
◊ A savoir : Séducteur. Blagueur. Sociable. Fêtard. Attentionné. Généreux. Têtu. Jaloux. Sportif. Excentrique. Peu ponctuel. Petit mangeur. Impatient. Actif. Indépendant. Mauvais perdant. Sociable. Un peu foufou. Désire refonder son équipe de foot avec des volontaires. Adore se lever tôt et être super actif dès le réveil. Adore inventer des chansons nulles sous la douche.
◊ Rencontres : En cours :
◊ RP 1 http://beachplease.forumactif.com/t197-enzohra-do-you-know-me#1880 ◊ RP 2 http://beachplease.forumactif.com/t247-sos-d-un-agitateur-en-detresse-pv-sloan ◊ RP 3 Karolis http://beachplease.forumactif.com/t271-let-s-go-tonight-pv-karolis


MessageSujet: Re: Let's go tonight ( pv Karolis)   Ven 17 Nov - 14:29

L'attachement à la ville de New York battaient dans leurs veines. Enzo avait un certain plaisir à l'évoquer. C'était tout de même si agréable de penser que quelque part quelqu'un vivait les mêmes choses avec des sensations différentes, mais que ces mêmes personnes pouvaient en parler avec la même émotion. La nostalgie rassemblait dans tout ce qu'elle avait de beau à offrir. Les belles avenues, les rires jaillissant des proches, tout agglutinaient pour former ces souvenirs qui leur donnaient l'impression à travers des sourires rêveurs de rajeunir. Ils n'étaient pas vieux pourtant, pas de quoi radoter comme un vieux papi au coin du feu, mais c'était agréable. Enzo ne put qu'acquiesser aux propos de Karolis.

" Les emmerdes comme les bons moments, l'un va pas sans l'autre. Mais t'as vraiment eu de gros soucis là bas ? Tant qu'on en parle !"

Entre bons New Yorkais, on savait parfois s'arrêter pour demander si ça allait même si la ville donnait l'impression de vivre à cent à l'heure avec ses taxis jaunes si pressés et si tap-à-l'oeil. Il était impossible de les rater, ils étaient l'énergie la plus vive de ces rues. Et les matchs.. mon dieu... Ses meilleurs s'étaient tenus dans les stades les plus modestes avec toutes les familles venues le dimanche juste pour passer le temps. Oh, il ne crachait pas sur ces stades donnant le vertige, ces stades remplis jusqu'à ce que les gradins soient mouchetés de petits points semblables à des fourmis. Les plus petits stades donnaient la convivialité, les autres une espèce de fierté.

" Tu allais où dans cette ville pour te détendre ? Moi... sans surprise, j'allais au stade de ma faculté, je faisais plusieurs tours de course et je m'allongeais dans l'herbe complètement mort... Parfois, c'est marrant de s'en rappeler à quel point c'était chouette. "

Courir et s'étaler comme une serpillère au sol. D'accord, ce n'était pas d'une grande élégance, mais rien que pour le sentiment de dépassement de soi, ça valait bien le coup. D'autres choses étaient bien plus douteuses, comme ce vol de maillot qui semblait aller de soi pour Karolis. Pour le coup, Enzo souriait, mais il se voyait mal ouvrir la porte et trouver un jeune homme allongé sur le lit qui lui ferait signe. Il en aurait certainement un souvenir très marquant. Enzo voyait bien que de toute façon, il allait être obligé de le revoir ce petit Karolis, mais si c'était pour rire et passer un moment cool, il serait de la partie. Cette bière était vraiment délicieuse. Un deuxième verre vite écoulé. Le troisième passerait lui aussi très bien. Il fit un signe pour que le serveur ne soit pas radin et vienne le ravitailler. Il s'affalait de plus en plus sur le comptoir, il allait bientôt pouvoir essuyer la surface avec sa manche. Il allait peut-être aussi s'endormir. Il riait tellement que les songes pouvaient bien attendre leur tour. Il prit Karolis par les épaules, ce petit à qui il faisait tant d'effet.

" J'aime pas briser des coeurs, je préfère en dessiner" fit-il visiblement bien atteint au niveau de sa logique profonde. Le voilà avec une envie de Picasso ou de Monet dans l'âme. Il y a des artistes inconnus qui se dévoilent au nombre de verres. Enzo venait de le prouver par cette phrase. Après le résultat n'allait sans doute pas être d'une grande beauté, mais dessiner un coeur ce n'était pas difficile. Il suffisait de suivre les lignes. Enzo tentait d'imaginer toutes les esquisses possibles avec cette forme. Karolis devait certainement s'en fouttre, mais dans son cerveau embué c'était une problématique intéressante. " J'ai pas de crayon..." soupira t-il. Dommage les idées ne pourraient jamais être montrées au grand jour. Alors comme il ne pouvait pas montrer ce coeur, il lui fit une bise sur la joue, comme si c'était la juste réponse à donner. Sa logique devenait très étrange.

" Tu es sûr, ah ben c'est bon alors t'es mon secrétaire. Si tu travailles bien, j'ai rien à perdre"

Enzo était assez peu contrariant quand il avait bu. Toutes les solutions bien énoncées lui semblaient correctes. Karolis le disait avec le sourire, il avait l'air d'y tenir, alors pourquoi pas.

" Mais... mais t'as un costume là ? "

Le seul problème à cette proposition était ce détail aux yeux d'Enzo à cette heure tardive dans son état. Personne ne pouvait devenir secrétaire sans un téléphone et un beau costume. Il imaginait aussi des petites lunettes sur le nez de Karolis. Il lui fit deux ronds devant chaque oeil, puis secoua la tête.

" T'es pas une tête à lunettes, toi par contre mon gars"

Après les rires succéda un moment plus triste, mais qui avait de l'importance dans la vie de notre footballeur. Son accident. Il lui décrivit presque chaque étape importante de sa lente chute. Il mentionna même l'idée que son coach le poussait vers la porte. Ses yeux brillaient un peu. La douleur était toujours un peu tenace.


" Tu vois, j'aurais eu besoin de tes plans foireux là"  Enzo blague en se disant que il aurait bien apprécié qu'un fan vienne le voir sur son accident et sache être avec lui. A cette époque, il était sans doute un peu trop stupide. Il s'était fermé aux gens en se disant que tout ce qu'il avait bâti tombait en poussière. C'était si dur de faire sa chute après être monté si haut. Il n'avait jamais pris le temps d'en éprouver une émotion si vive. Ses larmes ne coulaient pas, elles brillaient derrière un grand sourire. Il ne s'était pas laissé tomber comme tant de choses pouvaient encore se passer. Etait-ce ce contexte si particulier, ce lieu qui le poussait à se reposer qui était la cause de ce laisser aller ? Il tourna la tête vers ce troisième verre. D'accord, il y avait aussi la boisson qui facilitait bien des choses.

" J'ai toujours aimé les défis... et savoir que tu étais là... ah... merci de m'avoir accompagné mon gars, enfin... mon fan numéro 1, c'est ça ? "

Il n'allait pas se débiner, au contraire il voulait transmettre son savoir au lieu de le laisser moisir dans un recoin de sa mémoire.

" Tu pourras dire que Enzo Sohares est un bon professeur, j'ai failli être formateur... mais je préfère te former... TOI"  Enzo pointa un de ses doigts et le plaça sur son torse. Il garda son regard près de lui, puis se remit droit sur son tabouret. Il ne manquerait plus qu'il en glisse et se casse quelque chose. Enzo voulait rester en forme... Il s'imaginait une fracture ou une entorse... Ces blessures étaient avant son quotidien, mais maintenant il était devenu craintif sur ces blessures un peu stupides du quotidien. Autant être prudent. Ne pas profiter de l'île aurait été bien dommage... Louper la réaction de Karolis aurait été dommage aussi. Enzo sentait ses côtes le démangeaient. Il voulait tâter le ventre de Karolis en disant  :

" Sois pas désolé, t'as mal au bide toi aussi ? Le jeu de jambes hein ? Je pourrais pas trop te le montrer là, mais ouais je te montrerai ça. Tu me montreras tes petites jambes aussi. Fais moi voir ce muscle ! "

Enzo sans se faire prier lui massa la cuisse. Il voyait toujours ce petit accident en se disant que ce gars était précoce dans ses réactions. Enzo ne se souvenait pas l'avoir séduit fortement. Comme il lui massait les jambes, il s'était reposé contre son épaule. Enzo se sentait bien contre lui à vérifier s'il avait fortifié un peu ces jambes.


" Va falloir que tu muscles ça... tu feras de la course avec moi, dis ? J'en ai ras le bol de courir seul.... "

Le jeune homme arrêta de masser et posa sa tête sur l’épaule de son fan.

" ....... C'est de la bière de caractère....Dis... ça te dirait de se mettre sur une banquette, là ? J'ai peur de me casser un truc là" s'amusa t-il à dire alors qu'il était vraiment incliné contre lui. Il avait bien envie d'être porté, mais ce serait abusé. Il s’imaginait pouvoir se déplacer juste par la pensée... Ouais, il allait arrêter pour ce soir de boire. Il valait mieux...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beachplease.forumactif.com/t186-enzo-sohares-sex-on-the-beach?nid=2#1103 http://beachplease.forumactif.com/t189-enzo-sohares-un-sacre-zozo-un-bon-petit-diable http://beachplease.forumactif.com/t270-enzo-sohares-1-001-520-1546#2036 En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Let's go tonight ( pv Karolis)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's go tonight ( pv Karolis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» tonight, we are young [04/04/12 à 14h21]
» In The Air tonight [Livre 1 - Terminé]
» sullivan&sevde ◭ stay out tonight and see through my eyes.
» Eric ~ let's groove tonight

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beach Please :: MANAOLANA :: Restaurants :: Rafraîchissements :: Salon Lounge-
Sauter vers: