RSS
RSS



 

Partagez|

Villa Aquatique 306 - ft. Karolis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
» Messages : 48
» Avatar : Boyd Holbrook
» Solde : 103
» Âge : 30 ans
» Métier, études : Dealer
» Logement : Villa Aquatique 306
» A savoir : ◊ Bordélique, c'est sans doute le mot qui me correspond le mieux. Je ne range pour ainsi dire jamais, je vis dans un bordel sans nom, et j'aime ça. Ranger est une véritable corvée dont j'essaye de me débarrasser par n'importe quel moyen. ◊ J'aime faire la fête, je suis de base un animal nocturne et je pourrais passer mon temps à faire la fête et le con. Je bois, je danse, je ris, je chante aussi, je m'éclate, je profite tout simplement de la vie. ◊ Je parle le français et l'anglais. Mon père a toujours parlé français à la maison, c'est même lui qui a appris à ma mère cette langue, autrement, je n'avais pas d'autre choix que de l'apprendre aussi. Si bien que j'ai fini par parler très souvent français, et à prendre l'accent quand je parle anglais. Un accent qu'on dit sexy. ◊ J'aime beaucoup la musique, plus particulièrement le rock et ses dérives (metal y compris), j'ai toujours de quoi écouter de la musique sur moi. J'ai même fait brièvement parti d'un groupe où je jouais de la basse. L'instrument qui fait parti des meubles mais qui ne vaut rien tout seul. ◊ Avant de venir sur l'île, j'avais un hobby très... particulier. Déjà très à l'aise avec ma sexualité, et mon orientation sexuelle, j'ai un petit penchant pour le transformisme. Pas genre acteur sur une scène de théâtre ou magicien. Genre, reine de la nuit, genre Drag-Queen. Ce qui ne veut pas dire que je veux devenir une femme. J'aime en devenir une de temps en temps pour une soirée avec une tonne de maquillage, une perruque sur la tronche, des paillettes partout, mais ça ne change rien à mon genre et mon sexe.
» Rencontres : SloanKarolis ◊ Adrianna
The King and the Queen of the Night.

Bloody trouble


Voir le profil de l'utilisateur http://beachplease.forumactif.com/t514-james-lavarre-bloody-mary http://beachplease.forumactif.com/t515-james-lavarre-in-the-dark-of-the-night http://beachplease.forumactif.com/t516-james-lavarre-1-999-014-7778
MessageSujet: Villa Aquatique 306 - ft. Karolis Mer 10 Jan - 23:07

Villa aquatique 306Un matin comme tous les autres, je ne sortais pas de ma chambre avant… très tard. En même temps, après avoir picoler et être rester debout jusqu’à pas d’heure, difficile d’émerger avant les onze heure. Au moins, j’étais sorti du lit, c’était déjà énorme. En même temps, en me lançant dans des vacances éternelles, il ne fallait pas s’attendre à ce que je me lève aux aurores et que je mène une petite vie bien rangée. Je crois bien que je m’étais couché aux aurores d’ailleurs… peut-être que j’avais vu le lever du soleil avant de fermer les yeux… Borf, peu importe. Émergeant difficilement dans mon lit, je tournais plusieurs fois dedans avant de trouver la force de me mettre en position assise. J’avais la bouche pâteuse, seule preuve de ma nuit arrosée relativement raisonnable, pas la trace de la moindre migraine, aucune nausée, juste cette bouche dégueux, et sans doute à l’haleine semblable. Frottant mon visage, secouant mes cheveux, je jetais un petit regard de l’autre côté du lit, juste pour m’assurer que j’étais bien rentré tout seul. Visiblement ouais, ou alors il s’était tiré dans la nuit. En même temps, je ne savais même pas quand est-ce que j’étais rentré, alors savoir s’il y avait eu quelqu’un avec moi… Je m’étirais encore deux ou trois fois, m’arrachant plusieurs bâillements au passage, pour enfin sortir de ce si confortable lit.

Après avoir monopoliser la salle de bain pendant… un bon petit moment, et j’eus alors ma réponse quant à ma nuit, je repassais dans ma chambre pour enfiler rapidement un short de bain et une chemise à manche courte que je laissais ouverte. Pour le reste, je restais pieds nus, un petit plaisir qui ne datait pas d’hier, enfant, c’était même la guerre pour que je mette des chaussures quand j’allais joué dehors. Il n’y avait pas à dire, c’était le pied de pouvoir se la couler douce pour toujours. Fouillant dans mon bordel que d’un regard extérieur on pourrait avoir été causé par une mini-tornade dans cette unique pièce, je finis par retrouver ce que je cherchais : ma petite enceinte Bluetooth. Enfin, ce n’était pas vraiment la mienne, elle y était quand j’avais emménagé dans la chambre, mais puisqu’elle était justement là, elle était automatiquement devenue la mienne. Rien de tel que de la musique pour se réveiller tranquillement et de commencer sa journée sur… une bonne note. Alors bon, je savais que je n’étais pas seul dans la villa, j’avais un très jeune colocataire avec moi, ça pourrait le faire chier que j’écoute de la musique, et sans doute un truc qu’il aimait pas, mais tant pis. La vie à deux, je l’accommodais à ma façon, et dans le pire des cas, j’étais assez rarement dans notre logement, alors bon, il pouvait bien me supporter pendant ces rares instants.

Lançant un bon petit morceau depuis mon téléphone portable que j’appréciais tout particulièrement, et qui me mettait de bonne humeur, le volume de mon enceinte au maximum bien entendu, je fis une petite halte dans la cuisine, histoire de remplir un peu mon estomac qui commençait à me faire savoir que le dîner de la vieille était loin. Les bras quelque peu chargés, j’allais dehors, au bord de notre piscine extérieure, un vrai pied ça aussi, pas besoin d’aller loin pour piquer une tête, chantant et dansant pour la même occasion, commençant déjà à m’étaler pour faire mon petit déjeuner. En fait, je bougeais le mobilier autour de notre point d’eau pour pouvoir être parfaitement installé le temps de me nourrir et de profiter un peu, au moins le temps que je décide de mon programme de la journée. J’enverrais sans doute un message à Sloth, pour savoir ce qu’il comptait branler aussi, c’était une évidence. Pour l’heure, c’était envahissement de la table au dehors avec mes verres, tasses, fruits, gâteaux et tout ce que j’avais pu trouver dans les placards et le frigo qui me faisait envie. Danse improvisée sur un solo de guitare endiablé, petit saut pas tellement gracieux. Et déménagement des bains de soleil pour être pas tout à fait allonger mais pas non plus trop assis, le tout avec une paire de lunette de soleil hors de prix sur le nez et mon téléphone coincé entre ma peau et l’élastique de mon short de bain. Ouais, alors ça c’était un problème de ces trucs, les poches étaient trop peu safe pour nos téléphones, alors je préférais le caler là où je pouvais le sentir.

En plein déhanchement avec ma tasse de café dans la main, je me rendais compte que mon jeune colocataire était là, à m’observer. Depuis combien de temps ? Bonne question. Ne cessant pas ma danse pour autant, je baissais juste un peu le volume pour faciliter la conversation. Égoïste mais pas antisocial non plus.

« Tiens, salut ! T’as bien dormi ? »

Je ne cherchais pas vraiment à savoir si je l’avais réveillé ou pas, je n’avais pas encore pris la peine de me demander si les murs des habitations ici étaient suffisamment épais pour canaliser le bruit. Enfin, je l’espérais pour lui, sinon, il avait probablement entendu ce qui s’était passé cette nuit/ce matin, dans ma chambre. Pendant que le morceau se finissait pour enchaîner sur quelque chose de plus posé, je retournais auprès de mon festin, debout entre les bains de soleil, je croquais dans un morceau de mangue que j’avais coupé à l’arrache. Les fruits exotiques, quoi de mieux pour faire vacances ? Est-ce que j’avais déjà dis combien j’étais heureux de ces vacances ? Je relevais les yeux vers Karolis, ne cessant pas pour autant de me dandiner à la musique.

« T’as déjà bouffer ? Vas-y sers-toi si tu veux. J’aurais la flemme de tout ranger de toute façon, si je finis pas tout. »© 2981 12289 0




Live like there was no tomorrowYou say "God" and I say "Say 10", Cocaine and Abel, I don't baptize whores, I'm a legend, I'm not a fable. (MM - Say 10)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Messages : 44
» Avatar : Cole Sprouse
» Solde : 274
» Âge : 17 ans
» Logement : 309, villa aquatique


Bloody trouble


Voir le profil de l'utilisateur http://beachplease.forumactif.com/t101-karolis-hayes-bloody-mary http://beachplease.forumactif.com/t105-karolis-hayes-do-you-want-to-party#352 http://beachplease.forumactif.com/t106-karolis-hayes-1-046-666-5587
MessageSujet: Re: Villa Aquatique 306 - ft. Karolis Lun 15 Jan - 21:10

Karolis il a dormit... comme un bébé ! Enfin... pour le peu qu'il a dormit du moins. Car Karolis il ne dort jamais bien longtemps, jamais bien tôt non plus. Pourquoi ? Car déjà il s'agit d'un insomniaque ! Ensuite c'est aussi un geek qui, parfois quand il s'est bien défoulé à profiter de l'île et de tous ses plaisirs entre deux injections de docteurs flippant, a juste besoin de retrouver son vieil amour : L'Ordinateur. Mais en plus il faut bien avouer que son colocataire... n'est pas des plus discrets ! Il n'est pas rare, certains soirs, d'entendre son colocataire tout aussi gay que lui se lancer dans un opéra avec les beaux mecs qu'il a bien pu ramener. Le truc... c'est que cela ne le dérange aucunement le petit Karolis, bien au contraire et il tend presque systématiquement l'oreille pour écouter, rêver et... se faire un peu plaisir lui aussi ! Ok c'est totalement pervers et tordu... mais putain ! Lui au moins il tire ! Karol de son côté, si il a fait un merveilleux départ sur cet île, il n'a rien fait depuis un moment et maintenant qu'il n'est plus puceau, qu'il sait ce que ça fait, bah forcément le manque est lourd. Donc ouai, il a peu dormit Karolis... mais bien dormit avec tout ça, jusqu'au moment où la musique de l'autre blond a commencé à retentir dans la maison. Encore une chose qui ne le dérange pas franchement, ayant vécu dans une famille nombreuse, puis si il n'apprécie pas toujours tous les titres qu'il met il se dit que ça ne pourra jamais être pire que ce que sa sœur écoutait.

Il s'est donc levé tranquillement, est allé faire sa toilette pendant que James s'affairait à vider le frigo, ce dernier ne l'ayant même pas vu passé semble-t-il, avant de décider de se montrer sociable. Karolis est donc allé vers la piscine étant donné que le blond avait décider d'y camper, avançant sans gêne dans un maillot de bain noir, les maillots ayant totalement remplacé ses sous vêtement étant donné toutes les occasions de se baigner sur cette île. Il s'est alors calé dans l'encadrement de la porte vitrée, admirant cet étalage de nourriture sur le bord de la piscine mais surtout affichant un énorme sourire à la vue du téléphone calé dans l'élastique de son caleçon et surtout en observant sa danse. Joli fessier le James... un qu'il savait comment déhancher. En vrai Karolis aurait adoré qu'il se passe quelque chose avec... mais il n'a jamais vraiment osé. Car certes, en arrivant ici il a décidé d'être beaucoup plus dévergondé mais bon... on peut difficilement effacer une vie de retenue puis lui... il vit avec donc forcément le risque est bien plus grand.

En tout cas il lâche un petit rire quand enfin son colocataire le remarque et le salue, dansant toujours sans se soucier du ridicule. Il le kiffe pour ça ! Il aimerait être pareil : Ne pas se soucier du regard des autres. Mais encore une fois... une vie à vouloir faire les choses bien... bref ! « Bien ouai ! Disons que j'ai eut le droit à une jolie berceuse. Et toi ? T'as l'air d'avoir passé une bonne nuit si je me fie à... mon petit doigt ! » Qu'il lui répond alors, un sourire au coin des lèvres. En tout cas du reste il ne se fait pas priver, il se rapproche, choppe un peu de mangue lui aussi tout en le reluquant sans gêne pendant sa petite danse, plus amusé mais en bien que prédateur « T'inquiète, on fera venir quelqu'un pour ça ! Ils nous doivent bien ça pour tout ce qu'ils nous injectent ces connards. » En vrai il l'a toujours de travers cette histoire... pourtant c'est vrai, il a signé le contrat mais putain... ce qu'il hait n'être rien de plus qu'un cobaye... puis la méthode aussi ! Ils auraient pu faire ça carrément plus en douceur même lui auraient sans doute fait ça volontairement... m'enfin... il refuse de se prendre la tête avec ça ! Non, il s'installe simplement sur une chaise longue, une boite de céréale attrapée au vol, avant de commencer à se prendre un bain de soleil « Alors dis moi Don Juan... C'était comment ? Non car bon, je dis rien et tout... mais vu la cadence à laquelle ça se reproduit je me dis que j'ai bien le droit à quelques détails, non ? Il était canon ? » Toujours un immense sourire. Il se dit après tout que vu le personnage ça ne le dérangera sans doute pas puis bon, quitte à être frustré autant nourrir cette frustration avec quelques histoires croustillantes !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Messages : 48
» Avatar : Boyd Holbrook
» Solde : 103
» Âge : 30 ans
» Métier, études : Dealer
» Logement : Villa Aquatique 306
» A savoir : ◊ Bordélique, c'est sans doute le mot qui me correspond le mieux. Je ne range pour ainsi dire jamais, je vis dans un bordel sans nom, et j'aime ça. Ranger est une véritable corvée dont j'essaye de me débarrasser par n'importe quel moyen. ◊ J'aime faire la fête, je suis de base un animal nocturne et je pourrais passer mon temps à faire la fête et le con. Je bois, je danse, je ris, je chante aussi, je m'éclate, je profite tout simplement de la vie. ◊ Je parle le français et l'anglais. Mon père a toujours parlé français à la maison, c'est même lui qui a appris à ma mère cette langue, autrement, je n'avais pas d'autre choix que de l'apprendre aussi. Si bien que j'ai fini par parler très souvent français, et à prendre l'accent quand je parle anglais. Un accent qu'on dit sexy. ◊ J'aime beaucoup la musique, plus particulièrement le rock et ses dérives (metal y compris), j'ai toujours de quoi écouter de la musique sur moi. J'ai même fait brièvement parti d'un groupe où je jouais de la basse. L'instrument qui fait parti des meubles mais qui ne vaut rien tout seul. ◊ Avant de venir sur l'île, j'avais un hobby très... particulier. Déjà très à l'aise avec ma sexualité, et mon orientation sexuelle, j'ai un petit penchant pour le transformisme. Pas genre acteur sur une scène de théâtre ou magicien. Genre, reine de la nuit, genre Drag-Queen. Ce qui ne veut pas dire que je veux devenir une femme. J'aime en devenir une de temps en temps pour une soirée avec une tonne de maquillage, une perruque sur la tronche, des paillettes partout, mais ça ne change rien à mon genre et mon sexe.
» Rencontres : SloanKarolis ◊ Adrianna
The King and the Queen of the Night.

Bloody trouble


Voir le profil de l'utilisateur http://beachplease.forumactif.com/t514-james-lavarre-bloody-mary http://beachplease.forumactif.com/t515-james-lavarre-in-the-dark-of-the-night http://beachplease.forumactif.com/t516-james-lavarre-1-999-014-7778
MessageSujet: Re: Villa Aquatique 306 - ft. Karolis Dim 21 Jan - 6:07

Villa aquatique 306La gêne, la honte, la pudeur, toutes ces petites choses ne faisaient pas parties de mon vocabulaire. J’aurais aussi bien pu danser à poil au bord de la piscine sous ses yeux que ça ne m’aurait rien fait. Bon, ça on pouvait dire que c’était à cause de mon environnement familial, mais pas seulement. Ça devait être dans mes gênes, tout court. Et disons qu’avec les années, ça ne s’était pas arrangé. Alors quand mon tout jeune colocataire commença à mettre directement les pieds dans le plat en mentionnant ma nuit, me confirmant ainsi que les murs de notre logement n’étaient pas si isolants que ça. Bien… c’était une information utile, mais je ne changerai rien pour autant. Au pire, si j’y pensais, je préviendrais mes partenaires à l’avenir, mais sinon… tant pis. Enfin, à voir sa tête, ça n’avait pas du tellement le déranger, il ne faisait pas la gueule, il était même très souriant, d’autant plus que je surpris son regard sur moi, un regard qui n’avait pas grand-chose d’amical. Plus… intéressé on va dire. Si ça pouvait lui faire plaisir, tant mieux. Je haussais ensuite un sourcil à sa mention des injections. Ah ça… il faut dire que jusque là, je m’étais attendu à pire. Enfin, si c’était bien ça les services à exécuter sans broncher, je n’avais pas à me plaindre. Les effets de ses injections après… c’était une autre histoire. Mais après, Karolis avait raison, on pouvait toujours demandé à un employé de ménager de justement faire son boulot et nous de faire les grosses feignasses. J’avais presque tendance à oublié que d’autres avaient fait le choix de se faire chier à travailler pendant que nous on s’éclatait.

Ayant arrêté de danser, me servant un nouveau verre de jus après avoir pris une nouvelle gorgée de café, je regardais par-dessus mes lunettes le jeune garçon s’installer sur un bain de soleil tout en mangeant ses céréales, lâchant finalement ce qui semblait le dévorer depuis un petit moment : des détails sur ce qui s’était passé dans ma chambre. Un très large sourire sur les lèvres, je laissais entendre un léger rire, prenant tout mon temps pour lui répondre. Du peu que je savais sur lui, c’était qu’il était jeune, pas encore majeur, gay et… qu’il passait pas mal de temps sur son ordi. Ouais, il était peut-être temps que je m’intéresse un peu plus à mon colocataire. Pas mal comme programme pour le moment, à défaut de trouver autre chose à faire. Si lui ça lui faisait plaisir de m’entendre raconter mes prouesses, je n’allais pas gâcher son petit plaisir. Et puis, c’était plus sympa que d’aborder le sujet avec Sloth, il me connaissait trop bien, ça n’était même plus amusant. Avant de rejoindre Karolis, je posais mon téléphone près de la baffle, fini mon verre de jus et repris ma tasse de café, m’installant vraiment au bord de la piscine, trempant un de mes pieds dans l’eau.

« Tu es un vilain petit curieux, en plus d’écouter aux portes, mon petit. Je m’excuserai bien pour le dérangement… mais non, en fait. Je suis juste désolé que toi-même tu ne t’envoies pas en l’air, ça te ferait le plus grand bien. »

Puisque justement, les murs n’étaient pas épais, et que les rares nuits où je n’avais pas été accompagné, je n’avais jamais rien entendu, pas difficile de sauter à la conclusion qu’il avait une vie sexuelle aussi animée que celle d’un moine. Est-ce qu’il avait seulement une vie sexuelle ? Pourtant, sur cette île, c’était le meilleur des environnement ! Baissant mes lunettes sur mon nez pour pouvoir le regarder dans les yeux, je posais ma tasse à côté de moi pour m’accouder à sa chaise longue.

« Mais d’accord, je vais te donner quelques détails si c’est ce que tu veux. Par contre, je ne me souviens pas tellement de ce qui s’est passé cette nuit, j’avais pas mal bu. Je me souviens qu’on a été très bruyants, ça c’est sûr. J’ai pas mal de marques dans le dos aussi, des traces d’ongles surtout. Mh… je crois me souvenir aussi qu’il avait deux piercings. Un sur la langue et l’autre… Je te laisse deviner. Et j’ai profité des deux. »

Pour le moment, je restais soft. Parce que j’étais curieux de voir comment il allait réagir. Est-ce qu’il allait se mettre à rougir ? Est-ce que ses yeux allaient pétillé, demandeurs de plus ? En fait, c’était encore plus intéressant que ce que j’avais pu pensé au premier abord. J’avais envie de voir ce qu’il pouvait supporté avant de craquer, d’arriver au point de non-retour. Ce serait extrêmement amusant de découvrir que mes ébats le mettent dans tous ses états. Je ne pouvais m’empêcher de faire un parallèle avec moi-même à son âge et à tout ce que j’avais essayé, tout ce que j’avais fait, et tout ce que j’allais faire en suivant. Qu’est-ce que lui avait déjà fait ? Qu’est-ce qu’il avait tenté ?© 2981 12289 0




Live like there was no tomorrowYou say "God" and I say "Say 10", Cocaine and Abel, I don't baptize whores, I'm a legend, I'm not a fable. (MM - Say 10)


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Villa Aquatique 306 - ft. Karolis

Revenir en haut Aller en bas

Villa Aquatique 306 - ft. Karolis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 02. [ Villa des Berry] Welcome in your new home
» Mysteria, Mage Elementaire Aquatique.
» David Villa Icon
» David Villa & Basket
» Trésor aquatique, ruines en ruine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beach Please :: MANAOLANA :: Logements :: Villas :: Villas aquatiques :: 306 à 309-